Ultimate Universe #1- la review

Avant de chroniquer Ultilmate Universe #2 paru mardi dernier, je vais faire un rapide arrêt sur le numéro 1 sorti chez Panini le 15 mai dernier. Ultimate Universe #1 était la première revue consacrée à l’univers Ultimate post-reboot de chez Marvel. Panini a ici regroupé deux épisodes des 3 titres les plus attendus de cet univers parallèle, à savoir : Ultimate Spider-man de Brian Bendis et Sara Pichelli ; Ultimate X-Men de Nick Spencer et Paco Medina ; et Ultimate the Ultimates de Jonathan Hickman et Esad Ribic.

Ultimate Spider-man #1-2 : Qui est Miles Morales ?

Alors que la version Ultimate de Peter Parker s’est vue rejoindre oncle Ben dans la série de Brian Bendis et Mark Bagley, le titre rebooté, dorénavant sous les crayons de Sara Pichelli, est prometteur. La série nous plonge dans un laboratoire, celui de Norman Osborn. Toujours à la quête de la formule derrière les pouvoirs de Peter Parker, il dévoile le fait qu’il est le créateur de Spider-man à un de ses chercheur et lui confie l’ingrate tâche de lui retrouver la formule. Le soir même, un cambriolage à lieu et une araignée s’échappe du laboratoire… Brooklyn, New York. Nous suivons la vie d’un jeune adolescent, Miles Morales, futur détenteur du masque du tisseur (aucun spoiler, tous les plus grands journaux en ont parlé à travers le monde) qui se verra conférer des pouvoirs arachnéens. Différents de son prédécesseur, tant sur le plan familiale que sur ses pouvoirs, Miles Morales devra nous convaincre sur le long terme pour savoir s’il est le digne successeur de Peter Parker. Les deux premiers épisodes servent donc d’introduction et mettent bien en place l’univers dans lequel Miles va progresser. La patte de Bendis au scénario et le trait de Pichelli aux dessins, collent parfaitement à ce titre, en espérant que la suite soit de la même volée. 8/10

Ultimate X-Men #1-2 : Jusqu’où les choses peuvent-elles changer ?

De tous les titres proposés dans cette revue, Ultimate X-Men a eu mes préférences (c’est mon penchant pour les X-Men qui ressort). Superbement bien orchestré par Nick Spencer et Paco Medina, les mutants sont face à une situation presque apocalyptique. Les autorités sont toujours derrières eux et des fanatiques les traquent (Stryker et ses sentinelles en tête de liste). Les mutants sont hors-la-loi et se sont dispersés. Certains restent cachés de la société, d’autres sont emprisonnés dans des camps… C’est dans ce contexte que le premier numéro du titre démarre avec une scène qui donne d’emblée le ton à la série. La narration est excellente et le graphisme suit avec brio. Si Spencer et Medina continuent sur cette lancée, je leur vouerais un culte jusqu’à la fin des temps ! 9/10

Ultimate the Ultimates #1-2 : Les enfants de l’atome, plus forts que les dieux ?

Les deux premiers épisodes commencent sur les chapeaux de roues et le moins qu’on puisse dire, c’est que les débuts de la série sont un peu confus et décevants. En effet, face aux crises ingérables à l’échelle mondiale, Nick Fury fait appelle aux vengeurs, déjà dispersés aux 4 coins du monde. Au final, le scénario de Jonathan Hickman se résume à de l’action, trop d’action, et beaucoup de bagarres. Pour un premier numéro, Ultimate the Ultimates ne remplit pas sa part du contrat en n’étant pas abordable par un néophyte. Visuellement par contre, c’est pratiquement un sans faute pour  Esad Ribic qui signe des planches extrêmement soignées. Un constate très fort donc entre le récit et le graphisme, dommage. Hickman aurait pu fournir mieux, d’autant plus que le rythme est tellement rapide que j’ai cru à une possible conclusion (spoiler alert) après la chute d’Asgard : les enfants de l’atome sont maîtres du monde et rien ne peut les arrêter (d’ailleurs, je le pense réellement. Qui va réussir à se frotter à une telle équipe ?)4,5/10

10 réflexions sur “Ultimate Universe #1- la review

  1. Arf! Moi qui venait de faire du tri dans mes achats kiosque, voilà que tu me tentes avec Ultimate Universe. Ne serait-ce que pour les X-Men dont j’ai abandonné l’idée de suivre les aventures dans l’univers classique.

    • Désolée pour la tentation ! C’est une bonne revue et je profite du fait que la quasi-totalité des titres soient de qualité… J’ai également laissé tombé momentanément les X-Men classiques, les Ultimate X sont géniaux ! *_*

  2. Hey ! L’univers Ultimate, je ne le suis plus du tout (hormis un hors-série exceptionnel). Le trop plein de Vengeurs à droite à gauche sûrement… et surtout une chute vertigineuse dans la qualité de Ultimates, qui était ce qui se lisait de mieux à son démarrage … Je passe la main donc, malgré des séries réputées de qualité. Mais on ne peut pas tout lire. Dommage, pour une fois que Panini a une bonne idée ! (regrouper tous les titres Ultimate dans un bimensuel)

    @Shin Niko : Hello, comme on se retrouve. Pour lire les Ultimate X-Men, il y a les deux numéros de Ultimate Universe déjà sortis, mais aussi le Ultimate Avengers Hors-Série n°4, paru en février 2012, où l’équipe des mutants se (re)forment après les évènements d’Ultimatum. A mon avis indispensable pour qui veut commencer à lire les Ultimate X-Men nouvelle version😉

    • C’est sûr qu’il est difficile d’être partout et de tout suivre, mais comme j’ai abandonné pas mal de séries kiosque au détriment de la librairie, je peux me faire plaisir sur ce coup🙂

      • Mais tu fais bien ! ^^

        En kiosque, je reste fidèle à Spidey, la gamme Classic, Marvel Universe et Marvel Knights. Pour le reste, c’est de la librairie estampillée Urban (et peut-être un Panini par-ci par-là)

        • Disons que Panini n’arrête pas de hausser ses tarifs à cause de l’augmentation des pages de ses revues. De toute façon la librairie reste toujours plus intéressante je trouve, d’autant plus qu’il me semble que l’éditeur va sortir à prix bas (au environ de 10€) des comics dans la gamme Best of dans le courant du mois d’Août. Ça me permettra de réintégrer un peu de Marvel sur mes étagères😉

          • Hausse de la pagination = hausse des prix, c’est logique et je ne trouve rien à redire … sauf quand Panini nous sert des épisodes « quotat remplissage » comme dans Spider-man n°1 …. (quand il n’y a pas un sommaire incohérent)🙂
            La librairie est plus intéressante ? Oui et non. En effet, le prix de l’épisode y est plus élevé. Prends une revue kiosque à 5 Euros avec 4 séries. Cela fait 1,25 Euros l’épisode. Prends un album à 15 Euros, avec 6 épisodes d’une série. Calcules ça te fait 2,50 Euros l’épisode😉. La librairie propose du concentré, plus intéressant en terme de qualité, mais lire six épisodes de la cour des hiboux en kiosque te revient le double du prix certes (presque 35 Euros contre 15), mais avec 18 épisodes répartis sur trois autres séries à lire en plus😉

  3. Pingback: Ultimate X « Critiques-Chroniques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s