Beauty & the Beast

Salut les gens !

Je sais que ça fait un moment que je n’ai rien écrit ici mais permettez moi de mettre ça sur le dos de la rentrée, des profs et du boulot. Du coup, pour me faire pardonner, je reviens ici avec une petite surprise qui a illuminé ma veille de rentrée. La voici en image, je vous retrouve un peu plus bas :

Il s’agit, comme le montre la couverture, du sketchbook réalisé par les artistes que sont Lauren E. Montgomery (directrice DCu, réalisatrice, dessinatrice de storyboard : WW, Batman Year One, Green Lantern First Flight, etc.) et Eric Canete (Dead Run, Superboy, Spider-man, etc.). Cette équipe au style complètement différent a oeuvré pour fournir à tout amateur de jolies choses 60 pages de croquis publiées chez Black Velvet Studios. Beauty & the Beast, c’est 62 pages (avec l’interview du début) centrées uniquement sur les femmes où la performance de Lauren est une fois de plus montrée au grand jour et où le style de Canete fait un peu tache face à celui tout en rondeur de sa collègue (mais qui reste tout de même joli).

Comme je l’ai souligné dans une parenthèse ci-dessus, le sketchbook contient dans les premières pages une interview d’Eric Canete datant de 2006 qui nous explique pourquoi cette collaboration, ce titre, ce sujet. Malgré mon faible anglais j’ai tout de même réussi à capter l’essentiel des Q/A. Pour faire bref, les artistes ont fait le choix de dessiner uniquement des femmes belles ou moches (d’où le titre). Comme on peut le remarquer, les croquis du duo sont séparés afin de faire en sorte de remplir ces deux catégories de la perception de la femme : Lauren travaillait sur le thème « Beauty » pendant que Canete faisait l’opposé, c’est à dire « The Beast » (et vice-versa, bien que Canete avoue avoir du mal à sublimer les femmes alors que Montgomery le fait à merveille).

Pour parler du contenu car c’est bien là l’essentiel, c’est tout simplement un pur plaisir visuel. Bien que les styles des artistes soient totalement opposés, le contraste créé et renforcé par le thème donne vraiment bien. D’un coté, nous avons Lauren Montgomery et ses traits épurés, tout en rondeur (on comprend mieux pourquoi elle cartonne avec les femmes), assez simples finalement et pourtant très raffinés. Et de l’autre , Eric Canete, qui lui, est beaucoup moins à l’aise dans ce domaine. Contour appuyé, traits durs et droits, regards sans éclats, poses et expressions à la limite du vulgaire, voilà de quoi est fait l’art du monsieur. Lui même le sait, il est loin d’être un dieu en la matière et le reconnaître est, je trouve, le mieux qui puisse être. Je m’en arrête là pour la critique puisque je ne suis pas à la hauteur du talent de ces jeunes gens et que leur couverture est vraiment magnifique (+1 Canete).

Voilà les amis, je comptais vous présenter cette petite merveille depuis un moment. Je m’excuse encore à tous ceux ou celles qui me suivent pour le manque d’animation de ces derniers jours et je pense que ce rythme risque de s’accentuer en cours d’année. Vous pourrez toujours m’aimer et me suivre sur facebook, ça illuminera une autre de mes journées.

Où acheter « Beauty & the Beast » ? : cliquez ici
Où suivre Lauren E. Montgomery ? : cliquez ici
Où suivre Eric Canete ? : cliquez ici

Une réflexion sur “Beauty & the Beast

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s